(74) Haute SavoieImperial Annecy Festival

16/08/2022 – Nirek Mokar à l’Imperial Festival d’Annecy

Pour ce troisième concert jazz de la septième édition de l’Impérial Annecy Festival, le soleil étant au rendez-vous c’est sur la terrasse bondée qu’a eu lieu le concert. Philippe Martel et Kristin Marion ont fait la présentation du concert et du festival.

Avec le jeune leader Nirek Mokar au piano et au chant, nous avions Simon Boyer à la batterie, Claude Braud au saxophone ténor, Antonella Mazza à la contrebasse et Stan Novar Pacha à la guitare. David Hessabi était à la sonorisation.

Du début à la fin du concert ce sera un déferlement de thèmes de Boogie Woogie, ça pulse, ça swingue, ça vous remue les tripes, le tempo est d’enfer. Au piano ou à la voix, dans les thèmes ou les solos, Nirek Mokar colle parfaitement au style Boogie Woogie. Ses comparses n’étaient pas en reste, Claude Braud au saxophone ténor enchaîne les solos faisant pleurer son saxophone avec le son si particulier des solistes de Boogie Woogie, quant à la guitare, pour rester dans le style, la distorsion était elle aussi très présente, ça n’a pas empêché nos deux musiciens de jouer de riches phrasés. La rythmique, basse, batterie, était elle aussi au diapason et soutenait avec beaucoup d’énergie le tempo de tous ces morceaux.

Jean-Pierre Derouard à la trompette et Michel Pastre au saxophone ténor se sont joints au groupe pour un Jumpin’ At The Woodside endiablé, les solos se sont succédés au grand plaisir des musiciens présents sur scène qui faisaient de véritables joutes très appréciées par le public. Ils ont enchaînés par Rock House de Ray Charles, toujours avec la même énergie.

Le concert achevé, les spectateurs sont repartis pleins de l’énergie transmise par ces thèmes de Boogie Woogie survitaminés.   

Ont collaboré à cette chronique :

X