(26) DrômeParfum de Jazz

25/08/2022 – Memory Box Quartet à Montsegur pour Parfum de Jazz

Dans le cadre du festival Parfum de Jazz en Tricastin, nous quittons provisoirement Pierrelatte pour nous retrouver dans un lieu magique au sommet d’une colline de Montségur-sur-Lauzon, où se trouvent les ruines du château et l’église Saint Félix, pour s’émerveiller tout d’abord devant un paysage panoramique avec vue sur le Mont Ventoux et les dentelles de Montmirail puis devant d’accortes chanteuses accompagnées d’un contrebassiste également fort sympathique.

Ce quartet drômois revisite avec gouaille, sobriété et fraîcheur un répertoire des années vingt à soixante à la façon des Andrew sisters, agrémenté joliment de quelques pépites, …

Une entrée pétillante a capella avec Rum and Coca-Cola, suivi de Sugartime , un incroyable It Don’t Mean a Thing  juste, drôle et malicieux, These Boots Are Made for Walking (de Lee Hazlewood) qui nous ferait presque oublier Nancy Sinatra ,  New Love , A quoi ça sert l’amour  version originale astucieusement éloignée de Piaf,  La chose  (les ratés de la bagatelle) de Patachou, adorablement canaille, Don’t Sit Under the Apple Tree  (ahhh croquer cette pomme !),  puis forcément  In the mood  de Glenn Miller avec la sémillante Emilie Llamas au kazoo/trombone,   Bei mir bist du shein  délicieusement réinventé, Everybody Loves My Baby introduit par le thème de  Pink Panther  (et oui!). Quel beau programme !

Un charme fou, un sens aigu de la scène, un répertoire ancien mis au goût du jour avec bonheur, une interaction avec le public sincère et de bon ton, des arrangements offrant une vision judicieusement différente de standards tellement joués, un art vocal maîtrisé et des petits sketches charmants qui émaillent le spectacle, servant de transitions et de présentations, des chanteuses joyeuses et expressives (un remède à la morosité !) … que dire de plus sinon que tout le public a été emballé par ce quartet alliant exotisme, spontanéité et grâce !

On en redemande et on espère les revoir au plus vite !

Sabine Sassi: voix, caisse claire, tambour, arrangements ; Emilie Llamas: voix, flûte traversière, percussions, arrangements ; Nolwenn Tanet: voix, guitare, ukulélé, arrangements ; Alexandre Bes: contrebasse

 

Ont collaboré à cette chronique :

X