(74) Haute SavoieClermont Jazz Festival

27/08/2022 – Crystal Thomas Quintet au Clermont Jazz

Crystal Thomas, peu connue dans nos contrées aligne pourtant un CV éloquent avec entre autres un Living Blues Award en 2020 et quelques collaborations prestigieuses comme Lucky Peterson. Un parcours classique mais obligé dans les églises baptistes de Louisiane. Les premières tournées comme tromboniste (il n’y avait que cet instrument à la maison) avec Johnnie Taylor qui la découvre en tant que chanteuse.

Depuis elle tourne dans le monde entier dont Clermont-en-Genevois.

Ce soir escortée par une formation franco-italo-hispano… elle nous fait découvrir son album « Now this dig » sorti en 2021 chez Diatones (mais deux ans avant au Japon).

Belle occasion de découvrir une voix bien charpentée (un belle puissance) et une jolie présence scénique. Le public de Clermont a du mal à rentrer dans son jeu et pourtant son guitariste Lucas Giordano redouble d’efforts avec quelques chorus bien sentis doublés de mimiques expressives.

Le batteur Pascal Delmas déjà vu ici dans des circonstances similaires est tout terrain et soutient à fond.

Une mention particulière pour Victor Puertas au piano et à l’orgue qui enrichit le blues proposé par des mélodies agréables.

Crystal Thomas avoue son ignorance crasse de notre langue mais a fait l’effort d’apprendre un bout de Ne me quitte pas et nous l’offre ce qui réjouit le public.

Fort judicieusement elle enchaîne sur Baby don’t leave me, ce qui veut dire la même chose mais nous sommes ici bien loin de l’univers de Brel.

 

Puis elle fait venir sur le devant de la scène son bassiste Antoine Escalier qui était discret jusqu’à présent et obtient sa minute de gloire avec un solo … bien terne.

 

Crystal Thomas reprend son show et termine avec No cure avant le rappel.

Ont collaboré à cette chronique :

X