(69) RhôneLyon Gospel Festival

23/09/2022 – Lyon Gospel Festival à la salle Molière

Une belle entrée en matière pour cette première soirée de la deuxième édition du Lyon Gospel Festival avec le Chœur Lyonnais Gospel 4 Freedom.

 Composé de quatre chanteurs Indiana, Zoélie, Romy, Olivier et d’un musicien Thomas (guitare et piano) cet ensemble a su faire voyager le public de la salle Molière.

 

Thomas et Olivier sont les premiers à rentrer sur scène. Olivier lance un Asimbonanga (J. Clegg) les voix féminines lui répondent depuis la loge avant de le rejoindre sur scène pour le premier couplet.

Ça prend tout de suite, le public est transporté, l’accompagnement à la guitare acoustique rajoute du cachet à cette version.

Après l’Afrique du Sud, direction Harlem avec un répertoire de standards gospel tel qu’il nous est servi dans les églises new-yorkaises.

La set-list contient des titres tels que: Open the eyes of my heart, Jesus what a wonderful child, His eye is on the sparrow, Amazing grace

C’est beau, le public est fasciné et remercie les cinq artistes par une standing ovation.

La transition entre les deux chorales de la soirée se fait sur une version improvisée du standard Amen, lancée par les Gospel 4 Freedom et rejoints par les Only Gospel Singers.

 

Les Only Gospel Singers

Les Only Gospel Singers sont un ensemble de trente choristes et musiciens sous la direction de Jessica Orcel.

Leur répertoire jongle entre le negro spiritual et le gospel traditionnel.

C’est très harmonieux mais je suis moins transporté.

Un petit clin d’œil, sympathique, au répertoire des films Sister Act avec les titres Hail Holy Queen et Joyful Joyful (la reprise de l’hymne à la joie de Beethoven) ce qui rajoute une petite touche de modernité.

 

Une très belle réussite pour ce début de festival. Demain ce sera le pianiste Tony Kazima accompagné des Gospel Shine qui entameront la soirée avant de laisser place à la tête d’affiche :  la célèbre chorale d’Afrique du sud Soweto Choir qui est, actuellement, en tournée dans toute l’Europe.

 

La journée de dimanche sera consacrée aux masterclass.

Ont collaboré à cette chronique :