(38) IsèreJazz'Alp

09/03/2023 – Tatanka à Jazz’Alp

Jazz’Alp fait partie de ces festivals où une équipe motivée arrive à proposer une programmation sur neuf soirées sans parti pris musical.

L’accueil est toujours très cordial et le public présent à l’Alpe du Grand Serre, malgré une fin de saison d’hiver un peu prématurée. La plupart des soirées se font à guichet fermé.

Début de soirée avec Joris (batterie) et Sami (piano), un duo de jeunes locaux qui se permet un grand écart musical entre Franck Sinatra et Gilbert Montagné. Osé ! D’aucuns y verront une erreur de programmation, d’autres aimeront et reprendront à tue-tête les refrains, en tous cas, l’énergie déployée par ces deux jeunes musiciens aura fait passer au public un bon moment.

 

 

La soirée se poursuit avec Tatanka, trio créé par la trompettiste Emmanuelle Legros (trompette, bugle, voix) ; Guillaume Lavergne (claviers, voix) et Corentin Quemener (batterie, percussions). Contraste saisissant par rapport à l’énergie de la première partie, l’univers musical de Tatanka n’est que poésie et recherche sonore.

Les thèmes sont une ode à la nature, au vent, aux torrents, aux arbres et aux chouettes qui hululent le soir au fond des bois. Le trio nous emmène dans ses ballades musicales, les boucles musicales démarrées en douceur par la trompette et le piano se renforcent, se durcissent et s’éteignent doucement.

Le trio montre une cohésion impressionnante et une grande maitrise technique. Chaque musicien passe de son instrument à toute sorte de cloches, percussions, effets divers, … Corentin Quemener a amené avec lui un nombre incalculable d’accessoires qu’il utilise pour coller au mieux au thème. Les voix à l’unisson ou en polyphonie complètent l’univers.

Au fil du concert, on pénètre doucement dans cet univers. “Rien n’est plus patient que la nature !” Cette citation de Dan O’Brien dans les Bisons du cœur brisé colle bien à Tatanka (d’autant plus que Tatanka veut dire Bison en langage sioux).

La musique de Tatanka ajoute une nouvelle couleur à la palette du jazz. Ça fait du bien !

 


 

10/03/2023 – Matinée découverte du jazz pour les scolaires du plateau matheysin à Jazz’Alp

Particularité de Jazz’Alp : une centaine d’élèves du plateau, de la crèche au primaire sont invités à un concert découverte.

Retour sur scène pour Tatanka qui découvre, hormis l’horaire un peu matinal pour des musiciens, un public inhabituel des scènes jazz.

Pendant près d’une heure, Emmanuelle Legros, Guillaume Lavergne et Corentin Quemener vont jouer, expliquer, faire participer les enfants à leur projet. Le résultat est bluffant ; une musique qui peut paraitre difficile d’accès à des adultes est naturelle pour les enfants. Les interventions des trois musiciens sur la description ou l’histoire de leur instrument captivent ce jeune auditoire.

Assurément, il en restera des traces dans les têtes de ces enfants et peut-être que parmi eux se trouvent quelques talents de demain.

Merci à Jazz’Alp et à Tatanka pour ce bon moment

Nota : les enfants ont adoré et même redemandé en rappel le morceau La chouette, celle qui hulule le soir au fond des bois 

Ont collaboré à cette chronique :