(74) Haute SavoieClermont Jazz Festival

27/08/2023 – The European Swing Machine feat. Jeremy Pelt & Steve Davis au Clermont Jazz

Depuis quelques années nous avons pris l’habitude de clore le Clermont Jazz avec le trio de Bernd Reiter (batterie) ; Aldo Zunino (contrebasse) et Olivier Hutman (piano) qui invite des stars. Ce soir c’est Byzance puisque les trois européens se sont adjoint les services de Steve Davis, tromboniste au pédigrée impressionnant (collaborations avec Ron Carter ; Chick Corea ; Stevie Wonder ; …) et de Jeremy Pelt (trompette) que l’on ne présente plus ici.

Le trio se met au service des deux soufflants invités, eux mêmes rivalisant de courtoisie et de brio. L’ambiance est bop et le restera tout au long du set.

Les titres s’enchainent ; certains sont annoncés : Minority de Gigi Gryce ; Martha’s prize de cedar Walton.

Sur Moonlight in Vermont Jeremy Pelt nous gratifie d’un superbe solo de trompette dont il a le secret : brillance et élégance.

Sweet love of mine de Woodie Shaw, encore un morceau enlevé qui fait honneur au jazz be-bop dont on ne se lasse pas. Quel swing !

“Stevie D” (comme l’appelle affectueusement Jeremy Pelt) reprend la superbe ballade Polka dots and moonbeams, il faut voir comment il sait faire chanter son instrument.

Final sur une composition de Steve Davis : Easy (autant dire que cela s’est conclu par des échanges pas si “easy” que cela entre les deux soufflants) avec toujours et encore ce swing et cette brillance de part et d’autre.

Rappel plébiscité par le public et encore une superbe composition enlevée de Steve Davis, Daylight.

En dépit des conditions météorologiques très contrastées le public est resté et a apprécié la générosité de ce set.

 

Jeremy Pelt: trompette ; Steve Davis: trombone ; Olivier Hutman: piano ; Aldo Zunino: basse ; Bernd Reiter: batterie

Ont collaboré à cette chronique :