chronique de CD

Pierre Drevet – Bob Revel “Entre deux”

Pierre Drevet (trompette, bugle, baryton, arrangements, compositions ), et son ami et pianiste Bob Revel (piano, arrangements, compositions) viennent d’éditer, sur les plateformes de streaming (Spotify, iTunes, Deezer…) un nouveau CD: “Entre deux”. Il fait suite à un précédent CD sorti en 2020: Espaces Partagés, selon le même format du duo enregistré en “re-recording”* pour enrichir la palette harmonique.

Nous en avions eu “pour nos oreilles” avec “du son, un beau son de la créativité, une belle originalité” qui avait touché François Jeanneau il y a trois ans.

Nous retrouvons ici cette qualité d’enregistrement, qui permet littéralement à la trompette de chanter comme une voix, et de faire entendre l’émotion au milieu d’harmonies savantes et de rythmes implacables, de  toucher le cœur et de passer “de la trace à l’écriture éphémère de l’invisible” pour reprendre la formule magnifique de Bob Revel.

Ces deux musiciens, s’ils sont unanimement respectés de leurs confrères ne sont pas très connus du grand public. Et pourtant, c’est Bob Revel qui monte le département Jazz au conservatoire de Chambéry, et Pierre Drevet qui l’a accompagné une quarantaines d’années durant, enseigna l’harmonie et l’arrangement, montant une équipe de “profs” diplômés à L’APEJS (Association pour la promotion et l’enseignement du jazz et des musiques actuelles), école privée jouxtant le département jazz du conservatoire.

Préférant la qualité de vie de la campagne, refusant de se faire phagocyter par la capitale, ou les propositions d’enseignement et de joueries fleurissent, Pierre Drevet conjugue la clefs des champs avec les clefs harmoniques dont il a une maîtrise sans pareille, comme le démontrent à l’envie les “scores” de la musique écrite” qui accompagnent le déroulé de la piste audio. Nous ne prendront comme exemple que la partition du thème “Gros morceau..! (et oui l’humour ne manque pas non plus!). Jetez un coup d’œil et d’oreille sur les premières triades du thème et vous aurez une idée de la maîtrise harmonique qui a permis de construire le thème et d’éclairer d’une lumière neuve la banalité du quotidien. Certes c’est “tendu”, mais l’oreille peut s’instruire n’est-ce pas? Ainsi naissent les amitiés et les amours, puisque le processus de connaissance y est décisif !

Alors, si vous n’avez pas eu la chance de suivre les cours de Pierre Drevet, d’aller l’écouter le Brussel Jazz Orchestra en Belgique, où les finances au service de la politique culturelle ne sont pas sacrifiées comme ici au budget de la guerre, vous pouvez, sur les sites de streaming écouter les arrangements de Pierre pour le Web Big band, où les meilleurs musiciens jouent “en télé-travail”, les “séries” d’arrangements inspirés (“à la manière de”) par Pat Metheny, Kenny Wheeler, Chick Corea… ou encore écouter “Entre deux” et ses thèmes splendides comme l‘Attente ou Imprévu, son Nocturne ou la Souplesse du do, ou encore le beau thème de Tom Jobim Retrato Em Branco et Preto: la méditation, la «Mélantonie» la mélodie y prennent voix dans un paysage harmonique qui métamorphose l’émotion en chose de l’esprit.

Ça touche, ah oui ça touche, ça éclaire, ça fait bouger. Que demander de mieux ?!

 

 

*: Le « re-recording », littéralement en français « réenregistrement », est une technique utilisée dans le domaine de la production audio. Elle consiste à enregistrer des sons rajoutés à d’autres sons déjà enregistrés afin de les mélanger au moment du mixage. « Re-recording » est un faux-ami en anglais. Le véritable terme équivalent est « dubbing ». À l’apparition de l’enregistrement multipiste, le terme « dubbing » devint « overdubbing ». (source wikipedia)

Ont collaboré à cette chronique :