chronique de CD

“Up Stream”, second album de Dreisam

De ce Dreisam là, nous observons les turbulences depuis ses premiers pas dans un club lyonnais des pentes de la Croix Rousse, le long de son parcours ascendant et original. Un premier disque “Source” fait le buzz, puis des concerts un peu partout dans la vieille Europe. Il emporte un public fidèle de plus en plus conquis jusqu’à ce deuxième opus dont nous savions qu’il était en gestation aux studios de La Buissonne.

Quelques thèmes avaient déjà été donnés ça ou là et, à l’évidence, le groupe évoluait constamment. De ce métissage incroyable pour ne pas dire improbable, nous étions les témoins enthousiastes. Evidemment les saxophones sensibles et mobiles de Nora Kamm envoûtent, les claviers devenus multiples de Camille Thouvenot enveloppent, dynamisent, cisèlent et la batterie/percussion de Zaza Desiderio propulse avec énergie et délicatesse aussi. Tous trois s’enrichissent de leurs collaborations incessantes avec d’autres formations, ils écrivent les musiques à parts égales, tout spécialement pour le groupe, garantissant ainsi sa parfaite singularité. Les thèmes nous obnubilent par leurs ritournelles obsédantes, la couleur particulière et indéniable du groupe a évolué, le piano acoustique est parfois complété par un clavier de basse (Camille est également contrebassiste) et/ou un orgue, la fée électricité doit être une fois encore remerciée pour sa contribution essentielle aux musiques.

 De cet “Up Stream” c’est le lyrisme exacerbé qui l’emporte. Il véhicule comme des souvenirs musicaux d’ambiances sonores multiples propices aux voyages de l’âme. Peut-on parler d’une set list pour un enregistrement ? Sans doute, et c’est alors comme une chronologie qui défile, depuis La Chasse aux Papillons et For Michel bien dans le jus du Dreisam saison 1, l’affaire se démarque dès l’arrivée d’un autre clavier A Voir. Et ce Kepler signé de Nora marque le pas vers un répertoire non différent mais dans l’évolution d’un trio qui a su se renouveler sans trahir sa particularité jusqu’à cette Lazy Lady dont on imagine qu’elle sera proposée en bis dynamique des concerts à venir.

www.dreisam.eu

Concert de lancement d’album le 1er décembre 2018 au Périscope

Ont collaboré à cette chronique :

X
X