chronique de CD

What a difference… Jean-Charles Demichel Quintet feat. Nathalie Soles

Un joli album présenté dans une pochette au graphisme résolument original vaguement hérité de Jean Cocteau, qui ravira à n’en point douter les détenteurs de cartes d’adhérent premium (canal historique) du Hot Club de Lyon.
Avec standards (ou considérés comme tels) à tous les étages et une petite composition du pianiste, arpenteur infatigable de tous les clubs rhônalpins, Jean Charles Demichel, qui ce faisant nous démontre, mais fallait-il en douter, sa maîtrise incontestable des redoutables quatre vingt huit touches, tenant ainsi la dragée haute au duo assurant sans faille la jam session du Bémol 5, incarné par Stéphane Rivero à la contrebasse et Xavier Bozetto à la guitare.

Un album qui pose la question éponyme dont je me fais également l’écho: What a difference… à laquelle tente de répondre avec talent, de son grain de voix légèrement voilé et avec de voluptueux élans, la chanteuse Nathalie Soles.

Et ce n’est pas à Lyon, métropole marquée à jamais par la présence de Mmes Fillioux, Brazier et Léa, que l’on va nous apprendre que même si l’on nous propose depuis plus d’une trentaine d’années l’incomparable velouté aux truffes, l’incontournable volaille demi-deuil ou la quenelle en gratin, on en redemande toujours autant pour s’en régaler encore et encore.
Un CD qui aura toute sa place au cœur des discothèques les plus exigeantes.

 

Ce nouvel album sera présenté au public au Bémol 5 les 28 et 29 décembre 2018

Ont collaboré à cette chronique :

X