02/07/2024 – Ludivine Issambourg à Jazz à Vienne

02/07/2024 – Ludivine Issambourg à Jazz à Vienne

Alors pour tout vous dire, Ludivine Issambourg faisait partie des artistes que j’attendais le plus cette année au sein du festival Jazz à Vienne 2024.En effet la flûtiste fait partie de mes deux artistes « Découverte » au fil de mon écoute cette année de l’émission d’Alex Dutilh – Open Jazz- sur France Musique lors de la dernière saison de Monsieur Dutilh ( Quarante et une années au service du Jazz dans cette noble maison – RESPECT !)

En tant qu’auditeur régulier de ces programmes, il m’arrive régulièrement d’écouter l’émission tout en réalisant d’autres tâches. Mais il arrive parfois que l’écoute prenne le dessus sur toute autre activité, impérativement, immédiatement, sur le champ !!!

Et cela s’est produit pour deux artistes cette année : Mark Priore* (piano) et Ludivine Issambourg (flûtes).

Tout devient secondaire et votre timing bien établi prendra assurément au moins une heure de retard ; mais qu’il est bon de se laisser cueillir en plein vol et revenir à la musique entre les deux oreilles, une écoute pure, une pleine attention à la découverte d’un artiste. Si cela vous arrive encore, vous devez comprendre mon état d’esprit du moment, sinon je vous invite à vous autoriser ces parenthèses… Et notamment en écoutant Ludivine Issambourg ! :)

 

Donc revenons-en au quartet de Ludivine Issambourg, une formation classique en quartet : Claviers/Fender Rhodes tenus par Michael Lecoq, basse électrique tenue par Swaéli Mbappé, batterie tenue Yoann Serra et flûtes par Ludivine Issambourg.

Cela ressemble beaucoup au Quartet « classique » de Jazz. Toutefois, nous avons vécu une expérience BIEN PLUS que classique, le mainstream est déjà loin et Coltrane aussi !

Sur la base d’une rythmique impeccable, Ludivine délivre un son pur, fortement rythmé, puissant qui vous prend et vous emmène où elle le désire. Ce concert correspond au second opus de son projet Hommage à Hubert Laws (Flûtiste américain des sixties, seventies) nommé « Outlaws » (Comment sortir des sentiers battus avec un simple titre…). Cette seconde partie dont le CD est prévu pour novembre prochain s’intitule « Above the Laws » (Traduction littérale = Au dessus des lois) est clairement d’inspiration Jazz Funk : le groove est puissant, la liberté est au rendez-vous, l’harmonie sonne, la rythmique assurée et l’envie, l’écoute sont partagées du théâtre en entier. On est là pour prendre du plaisir !

Je ne vous détaillerai pas la playlist par le menu, ni ne ferai une analyse pointue du set. Mais j’ai bien noté que les morceaux interprétés alternent entre quelques reprises et d’autres morceaux bien écrits en collaboration avec Eric Legnini, Michael Lecoq, Laurent de Wilde, Alex Finkin…. Excusez du peu !!!

Et toujours cette énergie puissante. Je m’interroge d’ailleurs sur la proximité gestuelle qui existe entre Ludivine Issambourg aux flûtes et Emile Parisien au sax soprano : je pense que le jeu de jambe doit contribuer à la bonne gestion de la compression des poumons et augmenter le souffle.

Donc ces quatre s’entendent parfaitement, Ludivine déroule son projet à l’envi.

Je vous invite à découvrir ces trois musiciens, Michael Lecoq, Swaéli Mbappé (il n’y a pas qu’en football qu’il faut reconnaître ce nom !), Yoann Serra. Leurs jeux impeccables, leurs solos de qualité et j’ai particulièrement apprécié l’intro puissante de Swaéli Mbappé.

Ludivine Issambourg développe son jeu en parfaite harmonie (particulièrement avec le Fender Rhodes), nous abreuve de ses solos virtuoses, puissants. Je me régale… Pour partager cet opus hommage à Hubert Laws, je vous inviterai volontiers à écouter le CD lors de sa sortie prochaine.

Si nous parlons CD, je vais également évoquer mon retard concernant Ludivine Issambourg puisque je me suis aperçu qu’elle tourne et publie depuis plus de dix ans, quatre CD sont déjà disponibles. Et je la découvre seulement maintenant !! Mais qu’ai-je donc fait durant tout ce temps ???

Ludivine participe notamment à la formation « Antiloops » et j’avoue que je les ai régulièrement zappés (erreur !).

Elle a aussi participé à deux reprises au Tremplin Jazz à Vienne, et je l’ai aussi zappé lors de ces deux passages (seconde erreur !).

Enfin, je vais me consoler en affirmant l’avoir enfin découverte. Et je peux assurer que je ne vais pas manquer de la suivre attentivement. Merci Ludivine et désolé pour le retard.

 

*: Mark Priore passe avec son trio le vendredi 12 juillet 2024 à 19h15 à Cybèle

 

Auteurs/autrices