201109

Le mot de la Rédac’

201123 – Edito n° 840

Lundi 23 novembre 2020 – N° 840

 

Une semaine encore quasiment confinée. Nous allons évoquer plusieurs pianistes avec une large place accordée à Alfio Origlio. Quelques CD sont présentés et des écoutes d’émissions de radio.

 


Vu cette semaine :

Un concert en vrai avec des vrais musiciens … mais pas de public 🙁 . Djoukil Swingtet enregistrait mercredi un concert au Hot Club de Lyon (voir ici)

Où l’on retrouve le pianiste François de Larrard, pianiste mais pas que, il est également depuis cette année au Bureau du Hot Club de Lyon après une carrière scientifique, il nous fait part de son ressenti par rapport au confinement (voir ici)

Le guitariste désormais lyonnais Nguyen Lê a composé pour son Streams quartet un morceau en l’honneur de sa nouvelle ville : Myrelingues, on vous laisse chercher ce que cela signifie. (voir ici)

Nous avions adoré à moult reprises ce duo fantas(ti)que, Emile Parisien et Vincent Peirani reviennent avec leur nouveau projet « Abrazo » (voir ici)

Nous sommes tombés lors de nos pérégrinations vidéos sur cet enregistrement de 2019 d’une composition du batteur Marc Michel « Choices » qui est accompagné par Jérôme Regard et Alfio Origlio, une belle brochette (voir ici)


Ecouté cette semaine

Cette semaine Bernard Otternaud a pu recevoir en avant-première le premier album solo d’Alfio Origlio tout simplement intitulé « Piano » (voir ici)

Et nous en avons profité pour écouter et voir son interview pour Radio Semnoz par Kristin Marion  (c’est ici):

Nous avons également écouté le Happy Hour du Périscope avec le Tatanka Trio (écouter ici), avec Emmanuelle Legros (trompette, compositions), Corentin Quemener (batterie, percussions, compositions) et Guillaume Lavergne (claviers), format original avec une interview des musiciens puis une captation du groupe. Visiblement Corentin Quemener n’est pas trop friand de la chose puisqu’il nous lâche « La captation est au spectacle vivant ce que la poupée gonflable est au sexe » oui, mais pourrait-on lui répondre  « à défaut de grives on mange des merles » (autre expression de nos terroirs).

 

Comme chaque semaine nous écoutons avec avidité l’émission Declectic Jazz de Nicolas Pommaret. Cette semaine il nous présente entre autres, deux projets intéressants, celui de Diego Imbert en duo avec Alain Jean-Marie en hommage à Bill Evans « Interplay – The Music of Bill Evans » et celui de la chanteuse Nicole Rochelle  avec le Hot Sugar Band qui évoquent les jeunes années de Eleanora Fagan plus connue sous le nom de Billie Holiday, sans oublier le retour du Francesco Bearzatti Tinissima Quartet et son « Zorro » ou encore Aurore Voilquié et Angelo Debarre, et d’autres encore ; une mine d’or cette émission (écouter ici)

Au rayon CD nous faisons tourner en boucle de petits bijoux d’amitié signés Fulvio Albano et Philippe Martel, « Midnight Walk ». Les deux compères avaient commencé à dialoguer, l’un au sax ténor l’autre au piano, et ça a tellement plu à un ingé-son qui passait par là qu’il en a fait un disque. Bien lui en a pris.

A écouter et à acheter sur Deezer ; Spotify ; Apple ; Amazon ; Qobuz

Quant à Michel Clavel, il met à profit son confinement pour écouter une multitude de nouveautés, voici sa nouvelle sélection d’automne très haut tonal  (voir ici)


A voir cette semaine

Laurent Courtois reprend sa saison de « A la santé de Django » à l’Atrium (38), mais en livestream, confinement oblige. Ce samedi à 19h00 on le retrouvera avec Michael Chéret (voir ici)

Pour les musiciens de jazz, le saxophoniste et caladois David Sauzay met à profit le confinement pour présenter sa méthode de développement de la pratique du jazz : « Jazz routines » (voir ici)


 

 

La  toujours elle nous pourrit la vie, plus de live, plus de restos. Il nous reste nos disques, les radios et les vidéos.

Malgré tout, bonne semaine confinée !

La Rédaction de Jazz-Rhone-Alpes.com

 

Sélection de chroniques récentes


Du côté des festivals cette semaine

Pas de festival à présenter cette semaine

Du côté des festivals (en ce moment et bientôt) :

Jazz à BarrauxJazzContreBand

Jazz à Barraux - 25 & 26 août / 6 & 27 septembre / 27 novembre 2020

Jazz à Barraux - 25 & 26 août / 6 & 27 septembre / 27 novembre 2020

 

Avec la cris de la COVID 19 cette édition de Jazz à Barraux a été profondément remaniée en terme de date la plupart des formations initialement prévues en mai vont pouvoir être proposées à nouveau (à l'exception de Musica Nuda, annulée)

Deux soirées en août, deux journées en septembre et une soirée en novembre.

  • mardi 25 août : Anne Alvaro & François Raulin "Colporteurs, carnet de voyages musicaux" / Renaud Garcia-Fons Trio "la vie devant soi"
  • mercredi 26 août : Watchdog "Les animaux qui n’existent pas" & Maud Chapoutier / Sarab
  • dimanche 6 septembre : "Une nuit au Cotton Club"
  • dimanche 27 septembre : Concert Participatif à Barraux avec Jean Andréo / Eat that Chicken / Gnawack
  • vendredi 17 novembre : André Minvielle

Voir le site de Jazz à Barraux

 

JazzContreBand - du 1er au 31 octobre 2020

JazzContreBand - du 1er au 31 octobre 2020

Il revient pour sa vingt-quatrième édition ce festival atypique, transfrontalier qui s'agite autour du lac Léman entre Suisse et France, entre Rhône-Alpes et Franche-Comté.

Une édition apparemment  à peine bousculée par la crise sanitaire, avec près de  soixante-dix concerts ou masterclass. De très nombreuses formations issues des écoles helvètes que nous ne connaissons pas encore par chez nous (mais qui ne demandent qu'à le devenir). Probablement une piste à suivre pour les programmateurs qui souhaitent sortir de leur carnet d'adresse habituel.

Quelque repères :

  • Le quartet du guitariste Louis Matute lauréat du tremplin de l'année passée est programmé à quatre reprises dont l'ouverture du festival en première partie, un passage au Jazz Club d'Annecy et un autre à Cluses.
  • Quatre passages aussi pour le groupe Baiju Nhatt & Red Sun coproduction soutenue par JazzContreBand en 2020
  • L'ouverture du festival le 1er octobre est confié à Guillaume Perret.
  • Côté piano nous sommes gâtés : un véritable festival dans le festival avec dans le désordre Laurent de Wilde et son new Monk Trio ; Baptiste Trotignon ; Jacky Terrasson ; Ray Lema ; Yaron Herman ; Noé Sécula ; Sylvie Courvoisier ; Marie Krüttli (découverte lors d'un Forum JazzRA(s) ) ; Mark Priore (dans le groupe de Baiju Bhatt)  et d'autres
  • Un tremplin qui se déroulera le 11 octobre à l'ETM de Genève et verra se confronter cinq formations sélectionnés avec les critères suivants : du duo au sextet, musiciens de moins de trente ans, issus en majorité de la région franco-suisse. (voir ici)
  • Vingt huit lieux répartis de part et d'autre de la frontière : des clubs, des salles , des écoles...

Toute la programmation est en ligne sur cette page très claire

Voir le site du JazzContreBand 2020

Attention l'affichage des concert "Du côté des départements" présente temporairement un dysfonctionnement... nous travaillons dessus.

Du côté des départements :

Isère

Rhône

Haute-Savoie

Ailleurs

Du côté des départements : (ref)

Ain

Allier

Ardèche

Cantal

Drôme

Isère

Loire

Haute Loire

Puy-de-Dôme

Rhône

Savoie

Haute-Savoie

Ailleurs